Capacité d'investissement

Article du 14 avril 2018 mis à jour le 4 juillet 2018


ou analyse de la capacité d'autofinancement de la commune en 2018

 

 

En juillet 2014, dans le bulletin municipal,

Jean Marie Labesse nous annonçait :

  • Une situation financière "tendue",
  • Une capacité d’autofinancement largement réduite,

 

Il décide :

de faire une pause dans les investissements

en retardant la construction du pôle enfance.

 

 

Dans ce même bulletin il fait le point sur l’état des finances en 2014

Pour Mémoire, nous avions signalé à l’époque dans la lettre n°2 d’Hisser Haut Damgan (aout 2014) que la baisse de la capacité d’investissement était due à la procédure Mar Atlantis qui était en cours. Il n’était pas justifié de déduire 210 000 € d’autant plus que cette procédure a été gagnée ultérieurement.

 

En 2014, la capacité d’autofinancement était de 410 000 €/an

 

Comparons avec les chiffres d’aujourd’hui :

 

Des dépenses en hausse de 2013 à 2018

·         Dépenses à caractères générales    :              + 192 050 €     soit      + 27,63 %     

·         Dépenses de charges en personnel :              + 393 000 €     soit      + 29 %

 

Des recettes qui augmentent moins vite que les dépenses :

  • Produits impôts et taxes :   

en 2013          1 953 512 €

en 2017           2 152 092 €    soit      +10,16% 

 

  • Dotation globale de fonctionnement :

en 2013            915 376 €

en 2018            693 000 €       soit      - 24.92 %

Une baisse importante qui n’est pas du fait de la municipalité,

mais dont l'impact financier pèse lourdement sur les chiffres.

 

Une Capacité d’autofinancement en forte régression :  

en 2016 :        579 372 €

en 2017 :        268 401 €        soit       -53,67 %    

en 2018 (prévisionnel) :     233 000 €   soit     -59,78 %

 

 

Pourtant des recettes exceptionnelles :

 

  • Assainissement :                                            500 000 €
  • Procédure Mar Atlantis :                               210 000 €
  • Ventes des terrains Hervé Bazin environ :    700 000 €

     ______________

   Soit :    1 410 000 €

 

Ces recettes exceptionnelles,

au lieu d’être consacrées aux investissements dont notre commune a besoin,

ont servi à payer des dépenses de fonctionnement. 

 

« Tout le contraire d’une gestion de bon père de famille »

 

Et malgré ce bilan, jamais aussi catastrophique,

la municipalité veut investir en 2018

 

 

·         La Maison des Damganais (MDD)   en 2018                            199 345 €

 en 2019-2020                         1 600 000 €

·         Aménagement voiries MDD (*)                                             1 500 000 €

·         Equipements MDD (mobilier, sono, tribune escamotable, etc...)          300 000 €

·         Les Halles de Kervoyal                                                             158 000 €

 

                                                                                                        ________________

Soit, sans compter les autres investissements en cours,

                                                                     un total sur 2 ans de :                 3 757 345 €

 (*) Ce chiffre est estimé par Dune, mais nous sommes très demandeur et les Damganais aussi de connaître l’estimation de la Mairie.

Rappelons que la capacité d’autofinancement prévisionnelle de 2018 est de 233 000 €

 

Ces investissements vont générer de grands emprunts

et l’explosion de l'endettement de la commune.

Nous estimons que l’endettement fin 2019 sera supérieur à 4 000 000 € 

 

 

La situation financière est sans doute « un peu tendue »,

 

mais, ami(e)s Damganais(es), vous n’allez pas tarder à payer la note.